Vous êtes ici

18 octobre 2010

Ca c'est un coup bas, man !

bakuman7

Bakuman, en dehors d'être à l'origine du titre le plus pathétique de l'histoire de ce blog, est un manga qui retrace l'histoire d'un duo de jeunes mangakas. En gros, comprenez que c'est un manga sur les mangas et ceux qui font les mangas. A ne pas confondre avec le manga sur les mangas et ceux qui lisent des mangas (Genshinken, en gros). Etant donné que je sens que tout ces mangas ont peut être perdus certains, je me permet d'abréger cette déjà trop longue introduction.

Comme il n'est pas suffisant de faire un manga sur des mangaka, les deux auteurs se sont permis de rajouter une dimension romantique cul-cul la praline à leur histoire. Prenez le pire romantisme possible, aspergez le tout d'Hello Kitty en poudre, ajoutez y un petit peu de mièvrerie concentrée, et surtout, surtout, n'oubliez pas vos 500 Kg de niaiserie, et vous avez l'intrigue amoureuse du personnage principal.

"Je t'aime ô, belle jeune fille qui rêve de devenir doubleuse de personnage de dessin animé ! Nous nous marierons quand j'aurais un dessin animé au nom de la série que je dessine, et que toi, talentueuse et plantureuse muse, tu prêteras à mon personnage féminin principale ta suave voix, même si son tour de poitrine sera 4 fois plus important que le tien. Et d'ici là, ne nous parlons pas, ça serait ruiner notre idylle et nos rêves !"

Comme vous vous en doutiez, le niveau est assez élevé, pour le coup... C'est heureusement un minimum contre-balancé par d'autres choses plus positives en terme de relations amoureuses, là dedans mais, soyons honnêtes: toutes ces histoires de coeur, on en a strictement rien à branler. Non pas que l'amour soit inintéressant, mais la course au succès de deux protagonistes est bien plus haletante, et est le réel intérêt de ce manga. Ces histoires grand-guignolesques ne sont que du parasitage de papier servant simplement à rappeler que, finalement, tout ce qu'on lit n'est qu'un manga comme un autre, et qu'il faut bien plaire au fan de manga comme au fan de roman de gare...

Finalement, le manga, ça rapproche les gens.

Le détail qui tue :
L'héroïne qui veut doubler des personnages d'animé est une parfaite représentation de la jeunesse d'aujourd'hui, finissant tout ses textos par un LOL souvent inapproprié. Ca, j'adore.

Posté par juntaru à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 septembre 2010

Suspension temporaire des programmes

mire

Retour prévu en octobre.
Normalement.

Posté par juntaru à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 septembre 2010

All your base are belong to us.

the_baseballs_strike_album_cover1

 

Parlons un peu musique aujourd'hui, sans forcément sombrer dans la pop outrageusement commerciale que j'affectionne tant, pour se plonger du côté d'un groupe plutôt old school d'allemands. The Baseballs. Je dis plutôt old school comme si je parlais d'un bon vieux Mario sur Nintendo 8 bits, parce que ces trois jeunes messieurs s'amusent à reprendre des titres actuels pour les remixer façon Rockabilly. ET ça, ça me rappel ma jeunesse, quand j'écoutais les Forbans ou les Vagabonds, qui mériteraient tous un numéro spécial de "Que sont ils devenus ?" (parce que je me demande si ils continuent à faire des acrobaties avec leurs instruments, ces sacrés Vagabonds...).

Enfin bon revenons en à The Baseballs. Ils ont commencé à sévir sur quelques chansons assez sympathiques du répertoire pop actuel, comment "Umbrella", "Bleeding Love", "Don't cha" ou "Hot'n'Cold". Il y a bien un de ces titres là que vous devez vaguement connaître, au moins. Bon ils continuent d'élargir leur répertoire de reprises pendant leurs concerts. Ils ont tenté de reprendre "Poker Face" mais je suis vachement moins convaincu. Enfin, il faut admettre que tenter d'écouter ce genre de revisite sur une vidéo youtube filmé avec un Nokia 3110 part un drogué en état de manque n'est pas terrible d'un point de vue visuel... mais l'audio est tout autant touché par des cris, beuglements et autres pollutions sonores.

 

Je vous jure, franchement, quel idée ont les gens de faire autant de bruit pendant un concert hein ! Le tout en sautillant dans tout les sens, sans aucun sens de la chorégraphie et avec une absence flagrante de synchronisation. Je vous jure, franchement, quel manque de savoir vivre... ah lalalala...

Petit jeu bonus:
Si vous avez compris la référence dans le titre, vous êtes une saleté de gros geek.

Posté par juntaru à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 septembre 2010

Miam miam

40a7f0ee_2516_4237_a571_596b761088b5

Oui je n'ai aucune honte à vous imposer un message visuel, directement repris d'un autre site, d'ailleurs, mais que voulez-vous, hein, on est un peu fonctionnaire dans l'âme, ou on ne l'est pas. Et ça permet de stabiliser un rythme de publications l'air de rien, tout en proposant un truc un poil plus original que le traditionnel "Oh lol j'ai rien à dire mais je vous le dit, c'est trop drôle hein? KikooXD ".
Estimez-vous heureux, alors !

Posté par juntaru à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 septembre 2010

T'as les aisselles qui sentent la coke...

cocaine

Les douanes allemandes ont le flair. Elles sont au taquets. Elles ont fait une saisies de 1.25 millions d'euros de cocaïne. Chapeau bas messieurs mesdames, c'est une belle prise.

Mais les circonstances sont assez amusantes, je trouve... Puisque le passeur, vénézuélien (non cherchez pas, y a pas de jeu de mots), a pensé que ça serait une bonne idée de mettre sa poudre dans des déodorants, 801 pour être précis, répartis dans 5 valises.

Je crois que le monsieur a dut être très très discret à la douane, avec ses 5 valises, déjà, et j'aurais bien aimé voir la tête des policiers lors de l'ouverture de la première valise...

"Ah mon dieu mais... c'est du déodorant ?! Y a au moins de quoi déodoriser un bouc là-dedans !"
"Ah voui mossieur je suis en voyage d'affaire, je vais vendre mes déodorants aux allemands vous voyez..."
"Bah dites tout de suite qu'on pue, tant que vous y êtes !"
"Ah mais non du tout, vous sentez très bon monsieur l'allemand..."
"Ouais, c'est ça, bon on va tester si ça sent bon vos machins..."

Et je vois très bien le policier tentant d'utiliser le spray qui émettrait dans l'air un doux parfum de cocaïne pure. Ah, l'ambiance serait détendue, du coup... Bon c'est complétement mort pour le passeur, mais au moins, c'est détendu...

Posté par juntaru à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 septembre 2010

Chat-poubelle

 chat

Pendant les vacances d'été a été inventé un nouveau jeu par une vieille dame anglaise, le chat-poubelle. Le concept du jeu est très simple, dès qu'un chat vous aborde dans la rue et se frotte contre vous, tout ronronnant qu'il est, et vous demandant du regard une caresse juste drrière son oreilel gauche, - celle qui lui fait remuer la patte de plaisir tellement il kiffe -, et bien dès que cela vous arrive, vous jetez le chat à la poubelle !
Les lots à gagner sont assez conséquents, et devraient en attirer plus d'un... Menaces, groupes Facebook dédiés à votre petite personne (et aux multiples moyens de vous faire disparaitre de la surface du globe), et autres petits articles allant de site d'informations à blog anonyme sans prétentions. Oui c'est un peu la roulette russe des cadeaux, mais on fait avec ce qu'on a..!

Maintenant que vous avez eut ce joli petit résumé de la situation, je suis sûr que vous serez intéressé de savoir comment a réagit la jeune britannique de 45 ans suite à la diffusion de la vidéo de sa participation à ce magnifique jeu. Pèle-mêle, donc, elle a entre autre dit "C'est juste un chat" et "J'ai tout d'un coup pensé que ça serait drôle de le mettre dans une poubelle".
Très drôle la blague, de 15 heures. La pauvre bête, bien farouche, a dut adorer.
Mais c'était une blague, sur un chat en plus, alors qu'est ce qu'on en a à faire ?

Moi je propose une campagne humoristique d'enfermement d'anglaises quasi-quinquagénaire dans des poubelles. Bah quoi, c'est que des anglais, et c'est juste pour une blague ! On les mets dans une poubelle et on s'assoit dessus !

Je vous propose à tous un grand rassemblement du côté de Convetry, d'ici une à deux semaines. Nous fournirons les vieilles anglaises, mais nous vous demanderons de bien vouloir venir accompagner de votre postérieur et de votre poubelle personnelle.

Posté par juntaru à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 septembre 2010

Les vacances c'est fini

Les vacances étant terminée, le blog est parti pour reprendre une activité normale.

Je suis sûr que vous êtes tous très contents, vous, fidèles lecteurs, et que vous serez heureux de l'apprendre dans ce message fort en contenu, révélations et divagations.

Pour faire un résumé de cet été, il a fait beau, mais pas longtemps. Il a fait pas beau, mais plus longtemps. Rien de bien transcendant mais je sais que vous pouvez mieux visualiser les choses, les conséquences mêmes, et surtout la finalité de cet été. C'est surtout primordial.

En fait tout cela n'avait strictement aucun sens (je parle bien entendu du paragraphe) et est une tentative bien pauvre de remplir quelques lignes pour faire un article alors que je n'ai strictement rien de plus à dire sur le sujet, que la première ligne. Vous pouvez donc soit estimer que vous avez perdu votre temps, soit saluer la performance qui, de mémoire, n'a jamais été réellement appréciée de ma prof de philo. Mais elle avait aucun goût, de toute façon.

31 juillet 2010

Le travail c'est la santé

bd82
Source image : http://www.graphistivo.com/

En ce moment, c'est l'été. En été, il fait beau, il fait chaud, le soleil brille, les oiseaux chantent, les mecs portent des débardeurs et les filles des mini-jupes, les hormones sont en ébullition et, plus que jamais, les journées sont longues. Car oui, cette période estivale, malgré tout ces points forts, comportent généralement un énorme point faible. Le travail.

Bref, on est tous obligé à un moment où à un autre de l'été de s'enfermer dans son bureau pour travailler et... ah bah, non pas forcément car souvent, c'est à ce moment là que, justement, on a le moins de chose à faire. Et quand au travail, on a la chance d'avoir un accès internet, on peut tenter de passer le temps... qui défile lentement, mais au moins, on le sent un peu moins passer (et soyons honnête, aussi beau soit il, un plafond blanc reste un plafond blanc. Et c'est loin d'être sexy).

Alors pour toi, ami travailleur, j'ai décidé de partager quelques petits liens pour occuper tes journées. Du classique, du connu, du moins connu, du nul et du bon, tout se côtoie ici... et tes petits yeux auront de quoi occuper ton cerveau. Dites pas merci, ça me fait plaisir.

Pour les francophones anglophobes
http://www.viedemerde.fr
http://www.danstonchat.com
http://www.failblog.fr
http://www.faceploucs.fr
http://jpoptrash.nihon-fr.com/

Pour les anglophones
http://www.bash.org
http://www.failblog.org
http://www.failbook.com
http://www.verydemotivational.com
http://www.oddee.com

Si, avec tout ça, vous trouvez le temps long, allez lire un skyblog, vous vous sentirez plus intelligent, uen fois que vous aurez compris ce qui est écrit... Ca permet aussi de faire un petit jeu avec vos collègues, prendre un skyblog au hasard, et le premier qui comprend une phrase a gagné. Testé et approuvé. Ou pas.

Posté par juntaru à 10:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 juillet 2010

Dans tes rêves !

inception

Il y avait longtemps que je n'avais pas laissé un quelconque mot d'excuses pour la non mis à jour de ce blog, laissé comme à l'abandon. Ce n'est pas le cas. J'attendais LE sujet pour faire un retour magistral. Et quoi de mieux, pour un retour magistral, qu'un film magistral ? Dans lequel tout est réfléchi, mesuré, et surtout ficelé bien comme on aime ?
Alors oui, Inception est donc l'élu qui sauve le blog de sa longue torpeur, révélant peut être d'un nouvel élan. Le futur nous le dira, mais c'est pas tout ça: il serait temps de s'y mettre.

Ce film, on en as entendu parlé entre autre à cause de Leonardo qui fait la tête d'affiche, mais aussi pour son gros budget. Très gros budget. D'habitude, gros budget, ça veut dire explosions en tout genre, images de synthéses à gogo pour obtenir, finalement, un film lambda qui se fond dans la masse, et où les thunes disparaissent on ne sait trop vraiment où.
Inception c'est pas tout l'inverse, mais presque. Il y a un énorme budget, et ça se voit. Les effets visuels sont  bluffant, magnifiques, sensationnels. Les idées des scénaristes (parce que je vois mal un seul scénariste nous pondre une tel bijou) sont d'une simplicité effarante, mais dans le bon sens du terme. On comprend ce qui se passe hors, ce qui se passe est totalement surréaliste, et incompréhensible. Un superbe paradoxe qui fait que l'on se délecte autant de ce film que d'un mac flurry au crunch (oui c'est les meilleurs, aucun débat sur le sujet n'est utile !).

Pour faire un court pitch du film, sans trop en dire, il s'agit tout simplement d'une bande de voleurs d'un genre bien spécial. Ils volent des informations dans le subconscient de leur victime. Plus besoin de les torturer donc, on va dans leur rêve, on cherche et trouve l'information en question et on rentre à la maison. Inception pousse le concept loin, très loin. Sans pour autant explorer toutes les possibilités d'un tel concept. C'est, pour une fois, un plus, permettant de ne pas se perdre dans trop d'informations.

Bref, un film mûri, pesé, réfléchi. Vous DEVEZ aller le voir, sinon, vous êtes des has been. Ouais. Ou alors des incultes. Plutôt.

Posté par juntaru à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 juillet 2010

Où sont les toilettes ?

Twilight_3_Affiche_Teaser_France

Oh rage, oh désespoir, mais quelle affreuse idée ! On s'est bougé les fesses pour aller voir l'avant dernier film Twilight, donc, en avant-première. Quel sens du sacrifice, j'ai envie de dire, que de se mêler aux fangirls hystériques et de trouver une malheureuse place pour assister au spectacle. Au spectacle d'une jeune adolescente qui n'a qu'une seule question en tête : nécrophilie ou zoophilie...
Alors on va éviter de se lancer dans la guerre des clans des deux bellâtres (parce que l'un des deux est franchement laid), mais la symbolique du choix est un poil dérangeante, franchement. Et le film s'amuse à jouer de clichés qui font mouche, surtout dans une salle remplis de fan, et on entend sa voisine soupirer de plaisir à chaque apparition du mort-vivant, tandis que la moitié pousse un cri strident dès que le loup-garou montre son joli minois, où oublie de mettre un t-shirt.

Finalement, le spectacle est autant dans la salle que sur la toile. Le publique réagit à tout, et même à rien. Et parfois, réagit mal. Scène dramatique, et on entend des rires massifs. OK. Demande en mariage ? On entend des rires (et on se retient d' hurler : "Mais elle est trop laide ta bague, crevard !"). On en finit par en rire, on ne risque pas de louper grand chose à l'écran. C'est sympa ce qui s'y passe, mais c'est tellement téléphoné, que bon... Les deux pires ennemis qui nous font presque un remix de Brokeback Mountain, sous la tente, en tissant presque des liens d'amitiés. Presque hein. Mais ce fondu au noir m'a passablement troublé, laisseraient-ils tombés la greluche adolescente pour s'adonner a des plaisirs différents ? Mystère... Une petite expérience avant la décision finale, qui sait.

On ressort en ayant quand même l'impression d'avoir revu le second, mais en mieux. On part du même point pour arriver, plus ou moins, au même résultat. Le cheminement est différent, certes, mais ça stagne, ça fait du surplace, et on arrive pas vraiment à quelque chose.

Comme c'est étonnant.

Posté par juntaru à 10:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,