bakuman7

Bakuman, en dehors d'être à l'origine du titre le plus pathétique de l'histoire de ce blog, est un manga qui retrace l'histoire d'un duo de jeunes mangakas. En gros, comprenez que c'est un manga sur les mangas et ceux qui font les mangas. A ne pas confondre avec le manga sur les mangas et ceux qui lisent des mangas (Genshinken, en gros). Etant donné que je sens que tout ces mangas ont peut être perdus certains, je me permet d'abréger cette déjà trop longue introduction.

Comme il n'est pas suffisant de faire un manga sur des mangaka, les deux auteurs se sont permis de rajouter une dimension romantique cul-cul la praline à leur histoire. Prenez le pire romantisme possible, aspergez le tout d'Hello Kitty en poudre, ajoutez y un petit peu de mièvrerie concentrée, et surtout, surtout, n'oubliez pas vos 500 Kg de niaiserie, et vous avez l'intrigue amoureuse du personnage principal.

"Je t'aime ô, belle jeune fille qui rêve de devenir doubleuse de personnage de dessin animé ! Nous nous marierons quand j'aurais un dessin animé au nom de la série que je dessine, et que toi, talentueuse et plantureuse muse, tu prêteras à mon personnage féminin principale ta suave voix, même si son tour de poitrine sera 4 fois plus important que le tien. Et d'ici là, ne nous parlons pas, ça serait ruiner notre idylle et nos rêves !"

Comme vous vous en doutiez, le niveau est assez élevé, pour le coup... C'est heureusement un minimum contre-balancé par d'autres choses plus positives en terme de relations amoureuses, là dedans mais, soyons honnêtes: toutes ces histoires de coeur, on en a strictement rien à branler. Non pas que l'amour soit inintéressant, mais la course au succès de deux protagonistes est bien plus haletante, et est le réel intérêt de ce manga. Ces histoires grand-guignolesques ne sont que du parasitage de papier servant simplement à rappeler que, finalement, tout ce qu'on lit n'est qu'un manga comme un autre, et qu'il faut bien plaire au fan de manga comme au fan de roman de gare...

Finalement, le manga, ça rapproche les gens.

Le détail qui tue :
L'héroïne qui veut doubler des personnages d'animé est une parfaite représentation de la jeunesse d'aujourd'hui, finissant tout ses textos par un LOL souvent inapproprié. Ca, j'adore.